Marathon scientifique : 3 idées de défis pour petits et grands

Le Bunker de la Science est un complexe de jeux scientifiques. Nous sommes spécialisés dans l’organisation de team building et de soirées pour les entreprises, dans l’animation de fêtes d’enfant et d’ateliers pour groupes scolaires. Nous recevons également des familles dans les missions publiques ouvertes à tous. Notre mission: vous faire vivre une expérience inoubliable par le jeu et la science.


Faire des sciences à la maison, c’est à la fois amusant et instructif. Mais pourquoi ne pas transformer l’expérience en jeu, voire en compétition ? Pour une fête d’enfants, un après-midi en famille ou une fin de semaine entre amis, chacun pour soi ou en équipes, chronométré ou avec une récompense à la clé... Les possibilités sont infinies ! Et si vous vous demandez quelle activité proposer, voici trois idées de défis faciles à mettre en place :


1. Le télésiège : la réussite ne tient qu’à un fil

Pour ce premier défi, rien de bien compliqué : un fil assez long (au moins 10 pieds) tendu entre deux objets relie le point de départ à l’arrivée qui se trouve en hauteur. L’objectif ? Construire un module capable d’aller d’un point à l’autre tout seul, ou du moins sans qu’on le touche, car l’énergie pour le propulser sera très probablement... le vent !


Niveau matériel, des pailles (très utiles pour limiter les frottements sur la corde et diriger un souffle d’air) ainsi que du ruban adhésif seront très probablement nécessaires. Niveau propulsion, du papier pour faire des voiles et/ou des ballons de baudruche pourront être mis à disposition des participants, mais on peut proposer d’autres solutions comme du papier aluminium et des aimants ! Ajoutez de quoi personnaliser la structure (bois, plastique...) en privilégiant des matériaux légers, et vous aurez une activité qui peut être réalisée à tout âge. Pensez à adapter la difficulté !


2. La science donne des ailes... Ou pas !

Classique et intemporel, le concours d’avions en papier est un succès assuré. Il existe de nombreux tutoriels vidéos, et des sites sur lesquels trouver de pliages originaux, comme ici. Nous vous en proposons un assez spécial puisqu’il vole... sans ailes !


Vous aurez besoin d’une paille, d’un trombone et de deux bandes rectangulaires de papier. Après avoir replié chacune des bandes sur elle-même pour former des cercles de tailles différentes, fixez la paille à l’intérieur des cercles. Fixez ensuite le trombone à une extrémité de la paille, du côté du plus petit cercle.

Comment ça fonctionne ? Contrairement au papier, la paille est creuse. Elle oppose donc moins de résistance à l'air, qui la traverse dans sa longueur. Les deux tubes servent à guider notre avion, mais attention à la taille : plus ils sont gros, plus l'avion est déséquilibré et tourne sur lui-même. Le trombone, pour finir, sert à rétablir l'équilibre de l'avion au moment du lancer. Si on le retire, l'avion a tendance à s'envoler vers le haut pour retomber à pic... gare au crash !


Et si votre terrain de vol n’est pas adapté aux concours de distances, privilégier la précision (en mettant des anneaux en l'air ou des cibles au sol par exemple) ou encore chercher à effectuer des figures aériennes peuvent être des variantes intéressantes !


3. Sur les chapeaux de roue : à vos marques, prêts, roulez !

Construire un véhicule artisanal est un chouette passe-temps et peut être réalisé presque intégralement avec du matériel de récupération : bouchons de liège ou de plastique pour les roues, tiges en bois ou en plastique pour les essieux et du carton ou une canette de soda pour la carrosserie et le tour est joué ! Si on peut s’amuser à travailler l’esthétique de son char, cette activité d’ingénierie fait aussi émerger plein de questions scientifiques : comment fixer l’essieu au véhicule tout en lui permettant de tourner ? Comment propulser la voiture ? Est-ce que doubler le nombre de roues permet d’aller plus vite ? Et l’aérodynamisme, ça fonctionne comment ? Pour les impatients, il n’est pas difficile de trouver de beaux exemples de réalisations sur le net comme ici ou encore , mais le mieux c’est encore de chercher par soi-même en faisant chauffer... ses neurones !



On espère que cette base de réflexion vous servira à organiser de grands marathons scientifiques à la maison, maintenant à vous de les scénariser et de les enrichir pour en faire une activité inoubliable pour tous les participants ! Vous avez une question ou souhaitez nous faire un retour sur cet article ? N’hésitez pas à nous écrire sur les réseaux sociaux ou à info@bunkerscience.ca. Et de notre côté, on espère vous revoir très vite au Bunker de la Science pour repartir l’humanité ensemble... Une expérience à la fois !